LEON WUIDAR °1938
'Abstraction'
04-10-2014 > 17-11-2014
On pourrait dire que c'est « géométrique ».

Mais n'y aurait-il rien d'autre à voir ?

L'encadrement, chaque fois dessiné et peint,
n'est-il pas comme une fenêtre ouverte sur un monde inconnu
(de vous comme de moi) ?

La côte belge en 1945, immeubles en ruines,
plages jonchées de débris,
me reste un souvenir vivace tout comme d'autres lieux.

Rien de tout cela n'est évoqué dans mes peintures !

Elles sont élaborées à partir de minuscules croquis
tracés sans reprise de façon assurée et définitive.

Ces assemblages de formes,
sans sujet,
finissent toujours par me ramener à l'esprit des souvenirs lointains.

Tout y est silence,
espace,
lumière.
A sept ans,
un dé de pierre blanche trouvé
émerveillait mes journées en chassant l'ennui.

L.W.