PATRICIA DOPCHIE °1960
'Plénitude'
02-05-2015 > 15-06-2015
Plus intenses que jamais, les rouges se manifestent avec ardeur dans les toiles de Patricia Dopchie.
Là, les contrastes s’amenuisent, le nuagisme funeste s’évanouit comme absorbé par la densité lumineuse.
La danse rituelle des couleurs laisse entrevoir un destin qui s’illumine comme une espérance.
Et comme dans un précipité où les pas s’enchainent les toiles se succèdent, semblent pareilles mais ne le sont pas.
Chaque prestation est neuve, elle est la vie qui prend vigueur, s’affirme jusqu'à l’éclat, elle se donne un coup de sang et de passion et bannit les traces de noirceurs qui s’affaiblissent et s’éloignent. La puissance des rouges de plus en plus écarlates , de plus en plus lumineux repousse aux extrémités les ombres persistantes.

Claude Lorent.
La Libre Belgique du 5 avril 2013

Foto André Lefebvre